17 janvier 2018 0 Commentaire

Evry-Grégy: Daniel Poirier présente ses voeux.

100_1522

Daniel Poirier :Satisfactions et insatisfactions !

Le moment était bien choisi pour faire le point et exprimer le ressenti d’un élu. Daniel Poirier, maire a présenté ses vœux ce samedi, salle des fêtes.

Message en demi-teinte entre les points de satisfaction et les remarques à faire. La rénovation d’un quartier en voirie, donnant une dimension humaine à ce lieu est un succès, parmi les autres.

Des objectifs qui tiennent à cœur a-t-il dit, la rénovation de l’école maternelle datant du siècle dernier et la prochaine décision de faire installer la vidéo protection font partie des projets en cours.

Plusieurs voitures ayant brulé dernièrement, et les communes voisines s’étant toutes équipées avec des résultats en gendarmerie, il est important de sécuriser aussi notre commune.

Un mécontentement affiché au sujet de la nouvelle intercommunalité. « Peut mieux faire » selon ses propos.

Autre point sensible, la loi Alur défigure sérieusement le village et surtout, augmente le bétonnage au détriment de l’écoulement naturel des eaux. « 7 pavillons construit sur une parcelle de 2500 m2 constituent une surface freinant considérablement l’eau vers le sol. Tout est possible sur n’importe quelle parcelle. C’est 2 voitures pour la maison qui occupait la parcelle et maintenant 14 voitures à loger au même endroit. Dès l’instant que le permis de construire est conforme à cette loi, le maire ne peut que signer » Il demande aux personnes en charge du PLU de tenter de revoir si de nouvelles dispositions pourraient mieux protéger ??

La propreté du village semble être un reproche qu’il entend souvent. Il rappelle que les produits utilisés avant contre les herbes sont interdits. « Les herbes, c’est gênant, mais pas sale » Il sera fait au mieux avec le personnel municipal. Une entreprise a été appelée en urgence pour le cimetière.

Enfin sur la vitesse et le stationnement, il rappelle que c’est souvent des habitants eux-mêmes qui ne la respectent pas. Les trottoirs sont faits pour les piétons, pas pour les véhicules. Le devant de chez soi est sur le domaine publique, il faut s’en rappeler.

Enfin, il dénonce une émission de télévision, en l’occurrence C dans l’air, pour avoir entendu dire que les élus trouvent du plaisir à faire la chasse aux subventions. Ces gens-là doivent peut-être, être malades dit il !  Quand on sait qu’une commune ne peut pas lancer des projets comme l’école sans recherche de finance de l’Etat et du département et que l’on connaît les difficultés pour monter les dossiers. C’est tout sauf un plaisir de chasse ! La commune ne peut pas engager plus de 30% sur un tel besoin.

M Christian Poteau, président de Brie des Rivières et Châteaux comprend et partage les propos de Daniel Poirier. En effet, l’année 2017 a été essentiellement consacrée à mettre les services en commun et trouver des règles d’ailleurs souvent absentes, soit en vide juridique, vu la rapidité de mise en œuvre. Il rappelle que notre nouvelle interco est considérée création vue qu’elle reprend des communes de 5 anciennes communautés de communes. Il a dû se battre pour garder les 100% de dotations, car l’Etat voulait réduire à 50% la première année. Il a rencontré à Brie Comte Robert, le Premier Ministre et a évoqué ces questions. 2018 doit pouvoir voir la mise en route de projets !

Mme Daisy Luczack, conseillère départementale a assuré Daniel Poirier de son total soutien à ses projets. Elle souhaite aussi comme beaucoup d’élus, pour ne dire tous, que le législateur les laisse travailler, ils savent faire.

Remises de médailles du travail, vin d’honneur et buffet soigné, se sont tenus pour clôturer ce moment de rencontres.

Editeur Michel Devot

Mots-clefs :,

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus