27 septembre 2019 ~ 2 Commentaires

Solers/ Au conseil municipal ce jeudi

mairie

Les élus ont voté

Le Conseil municipal s’est réuni ce jeudi 26 septembre sous la présidence du maire, Gilles Groslevin.

Une séance plutôt orientée vers des ajustements qui a duré environ une heure trente.

La délibération octroyant à la municipalité les parcelles dont personne n’est retrouvé en propriété, appelées biens sans maitres, est votée. Le compte rendu de réunion apportera les détails. (Voir site officiel de la mairie).

Concernant le projet de stockage Suez en cours, la délibération élaborée en vote contre au niveau de la CCBRC est votée. Mme Bourgeois aurait voulu voir le volet environnement mieux précisé. Les élus précisent que le dossier détaillé n’est pas encore à disposition.

Il est malgré tout fait état de l’atteinte possible dans le temps aux nappes phréatiques et rivières, et pris en considération aussi, l’avis très défavorable de tous les riverains. Enfin Il indiqué  sous réserve, de l’absence de garanties par le groupe Suez.

Le vote positif est intervenu sur les modifications de statuts liés principalement aux voiries, entretien et espaces verts dans les zones d’activités. La réalisation du collège de Coubert nécessite ces ajouts.

La taxe sur les déchets est reconduite pour 1,50€ par tonne dans la distribution actuelle entre les communes de Soignolles en Brie et Solers, entre autres.

Enfin, le projet sportif est évoqué, par Laurent Messageot sur la demande du Conseil jeunes en équipements agrès. Il est situé dans la parcelle en prolongement rue du 8 mai 1945.Laurent Messageot précise que celui-ci est revu et corrigé afin de permettre aussi aux adultes d’en profiter.

Le vote de ce jour n’est pas la réalisation mais la prise d’une délibération ouvrant la possibilité de l’étude en subvention pouvant aller de 10à 50%. Sylvie Devot, rappelle l’aide du département pour les conseils de mise en œuvre efficace et ce service est gratuit.

Dans les questions diverses, Sylvie Devot a fait un point sur l’installation de la fibre. Les travaux sont en cours et il est précisé que la commercialisation avec le choix des opérateurs se fera dès Avril prochain. Les habitants vont donc se trouver face à une forte action de vente de contrats par tous les acteurs de l’internet.

La question de la construction est à nouveau revenue, à la suite de l’annonce de la réunion publique du 11 Octobre prochain dans le cadre du PLU.

Gilles Groslevin rappelle que nous restons dans le cadre intérieur prévu en habitations nouvelles. Laurent Messageot confirme l’obligation de respecter la loi de densification voulue par l’état ces dernières années appelée Loi ALUR.

Il est bon de redonner lecture de cette loi en lien ci-dessous.

Si un permis de construire est refusé et cette loi permet cette construction, le maire risque d’être confronté à une décision de justice ordonnant la construction.

Laurent Messageot souligne que personne demain ne pourrait faire autrement que l’équipe en cours, face à cette loi applicable et au plan de construction prévu pour Solers. Toutes affirmations contraires seraient fausses.

La réunion publique risque donc d’être animée sur ce sujet sensible.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000028772256&categorieLien=id

Sous réserve  Michel Devot

2 Réponses à “Solers/ Au conseil municipal ce jeudi”

  1. Vous parlez de nouvelles constructions
    Passez par le chemin derrière les anciennes serres à Cochet , vous verrez ce que ça donne, le maire a dit a certaines personnes qu il y aurait une bande de 8 mètres de large et qui serait boisée, oui mais nous avons constaté que cette bande se trouvait dans les jardins des nouvelles constructions non conformes à la ruralité ( ne pas dire toute la vérité est-ce mentir ? ) un maire digne de la confiance des électeurs doit aimer son village et défendre les intérêts environnementaux de ses administrés
    C est honteux

    • Je suis conscient que cette loi a des conséquences,en densification.
      Les distances légales sont elles respectées ?
      Je vois mal un constructeur ne pas connaitre ces règles.
      Gilles Groslevin a confirmé au moment de votre question que les 20 mètres sont bien respectés.
      Toutefois,vous avez un inconfort qui est exprimé par vous et que vous ressentez. Mais cette situation existe dans toutes les communes.
      Avant il y avait des rats,j’ai souvent entendu dire leurs présences dans les anciennes serres, maintenant il y a des voisins.
      Quelles solutions? Briser la vue et comment ? Il y a des moyens certainement.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus