12 octobre 2019 ~ 1 Commentaire

Solers/Plan d’urbanisme

PLU

 

Vendredi dernier Réunion publique PLU

Une réunion publique fort intéressante sur la finalisation du PLU s’est tenue à la salle des fêtes ce vendredi à 19H. Cela fait plus de 1 mois, qu’elle était annoncée.

Le cabinet d’urbanisme en charge de ce dossier a présenté en diapositives, les caractéristiques de ce plan. Zones vertes, zones humides, zone protégée, zone moins protégée, etc.

Les débats reviennent sur la construction et il se dégage des nouvelles règles rappelées par ce conseil en aménagement.

Une zone demeure protégée, celle du village historique. On trouve aussi l’avantage de pouvoir classer des arbres remarquables ou des habitations remarquables.

Toutefois, il existe un plan régional d’urbanisme et la commune, comme toutes les autres s’y trouve contrainte.

138 Logement doivent être mis en possibilité de construction sur ce PLU pour objectif 2030 avec un niveau prévisionnel de 1400 habitants.

A noter que cette obligation est de 2013, donc, des résidences sont déjà incluses.

Cela va-t-il se faire ? oui, si le marché l’exige, non si la demande ne se finalise pas.

Quand est-il du PLU, peut-on trouver des moyens pour empêcher ce programme, la réponse est non. Cette réponse s’applique aux élus actuels où à ceux qui pourraient l’être demain. Tous ont obligation de prévoir cette réalisation de 138 logements et de le permettre sans mettre d’entraves au plan, faute de voir celui-ci retoqué par l’administration.

 Ceci est très clair, que si la demande existe, cela se fera, il est interdit de s’y opposer. Cela ne se fera pas si la demande freine ou ne se traduit pas en constructions.

 Quand aux constructions elle-même, les temps changent. Aujourd’hui, on ne parle plus que d’écologie, de zéro déchet et dans les nouvelles maisons, adaptation à la consommation faible et en pertes d’énergies.

Rien d’étonnant de voir apparaitre des nouveaux styles de bâtisses plus exigeantes face aux énergies.

Enfin, la loi Alur mise en place par Mme Duflot en 2014 modifie le code urbanisme article 123.1.5. Cette loi Alur a rendu caduque la loi De Robien précédente et s’applique.

Elle comporte la suppression du COS (coefficient d’occupation au sol qui était de 20% de bâti) ,donc la surface minimale constructible sur une parcelle disparait au profit de la politique dite de densification  ayant pour but de protéger les terres agricoles.

 La notion de façade imposée disparait aussi.

Cette loi avantage qui ? Les propriétaires des bâtis existants qui voient moins de contraintes pour développer leurs biens et les propriétaires de parcelles à diviser où la densification est possible.

Voilà en gros la situation à gérer. Le conseil municipal a choisi de gérer au mieux dans l’intérêt des Solersois plutôt que de se voir imposer des choix si celui-ci ne prenait cette gestion en mains.

Quand sera-t-il d’ici 20 ou 30 ans ? Ceux qui le verront connaitront d’autres défis. Les plans PLU seront du ressort des intercommunalités, donc plus contraignants. Et nos 3 villages, Coubert, Soignolles, Solers, ils seront vraisemblablement un jour une même commune ?.  Alors d’accord avec vous, regardons notre présent ! mais n’oubliez pas que l’avenir est un temps à venir obligatoire.

Michel Devot

 

Une réponse à “Solers/Plan d’urbanisme”

  1. D accord avec loi ,si elle est appliquée intelligemment


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus